Quel management pour un modèle hybride de télétravail ?

Après avoir expérimenté bon gré mal gré le télétravail, il semble que le modèle hybride fasse de plus en plus l’unanimité. 73 % des salariés français souhaitent adopter ce mode de travail et près de huit dirigeants sur dix se disent prêts à franchir le cap*. Pour mieux nous y préparer, nous avons invité 3 experts à répondre à nos questions.

teltetravail hybride 

Rencontrez-les lors de leur intervention aux Digital Workplace Days du 18 au 20 mai 2021.

J'accède aux replays des DWDays

 

Qu'est-ce que le mode hybride apporte au travail et au télétravail ?

isabelle reyre 100  Isabelle Reyre, Directrice associés chez Arctus

Le mode hybride impacte l’ensemble des acteurs du travail. Dans l’entreprise managers et collaborateurs sont poussés à inventer de nouvelles façons de faire.

Une nouvelle grammaire du travail

L’hybridation impose à tous, manager et collaborateurs, d’avoir à la fois une maîtrise partagée des outils digitaux qui permettent de travailler où que l’on soit (au bureau, à la maison, dans un tiers lieu) et de savoir se servir des fonctionnalités essentielles pour générer tout type d’interactions (chat, visio, canal de discussion, sites d’équipe, recours aux applications,). Il est aussi nécessaire d’avoir une connaissance partagée de la gouvernance, c’est ce qui permet à tous de travailler dans la fluidité : dans quelle situation crée-ton un nouvel espace collaboratif ? Quels sont les espaces ouverts, fermés ? Comment accueille-t-on un nouvel arrivant à distance ?

 

Un management basé sur le collectif, la confiance et la créativité

A distance, dans une équipe, tous sont est liés par les éléments visibles qui sont produits et sur lesquels chacun s’appuie pour itérer. La collaboration n’a jamais été aussi réelle, même si les équipes ne sont que très peu en présentiel. En complément, une fois au bureau il est nécessaire d’inventer de nouveaux types d’interactions qui permettent de retrouver la convivialité, la spontanéité, le foisonnement et la créativité. Seul devant son écran on sollicite au mieux la vue, le toucher et l’ouïe.  Les espaces de travail doivent se réinventer au service de l’hybridation du travail pour permettre des expériences polysensorielles.

 

Comment savoir si le mode hybride convient à une équipe ?

Maxime-robache Maxime Robache, fondateur de Adhoc Company et auteur de « Mettre en place et manager le télétravail »

Le plus simple, c’est de lui demander ! Si l’on veut tirer le maximum de bénéfices du travail hybride, celui-ci doit être envisagé comme un mode d’organisation collectif. Pour un manager, avoir conscience de la capacité de chaque membre de l’équipe à télétravailler ou venir au bureau selon un certain rythme, tout comme de sa propre aptitude à manager à distance ou en présentiel, est un prérequis mais il y a encore plus important selon moi.

Cette autre condition, c’est d’engager une réflexion inclusive, donc avec toute l’équipe sans exception, pour décliner le cadre général existant au sein de l’entreprise ou de l’organisation et se fixer une hygiène collective qui permettra de répondre sereinement aux contraintes opérationnelles du quotidien. Avec des méthodes d’intelligence collective, on peut arriver rapidement à de bons résultats qui responsabilisent l’équipe tout en rendant plus autonomes les collaborateurs.

Le tout est de trouver le bon équilibre entre la flexibilité du cadre général et l’énergie nécessaire pour le décliner et le maintenir au sein de l’équipe.

 

Pourquoi notre rapport au lieu est-il si important ?

sophie lazard 100 Sophie Lazard, CEO de Glowbl

Le lieu, c’est ce qui fait le lien : un point de repère qui nous permet de nous situer :  sans lieu, on ne sait pas où se rendre, on ne sait pas non plus où trouver les autres. On se sent perdu. Inversement, le lieu Glowbl est celui où je sais que je peux me rendre et où je suis sûr de trouver les autres. On y est tous et on le sait. On est tous ensemble et on le sait.

En quoi avoir un lieu où être ensemble est essentiel ? Pour avoir la possibilité de se voir et de s’entendre en temps réel c’est-à-dire être synchrone, clé essentielle pour interagir.  Être synchrone permet de ne pas faire attendre et de ne pas attendre. Être synchrone enlève le sentiment d'anxiété créé par l'incertitude de savoir si et quand l'autre va répondre. Être synchrone résout aussi le risque d'incompréhension des messages car les messages sont contextualisés lorsqu'ils s'accompagnent de l'oralité et du visuel.

Un lieu commun, c’est aussi une identité commune, quelque chose que l’on partage. Si les entreprises travaillent leurs sièges sociaux pour qu'ils soient vecteurs de leur identité, ce n’est pas un hasard !

 

Pour en savoir plus, retrouvez Isabelle Reyre, Maxime Robache et Sophie Lazard à l'atelier d'experts « Quel management pour un modèle hybride de télétravail ? » le mardi 18 mai à 11h40, et échangez en live avec eux.

J'accède au replay de l'atelier des experts

 

dwdayspring - banniere - format signature liseret vert 

 

 

 

*source : Adecco

https://www.groupe-adecco.fr/articles/une-etude-internationale-du-groupe-adecco-revele-les-attentes-des-salaries-et-des-entreprises-en-matiere-de-modalites-de-travail-post-pandemie

Découvrez notre newsletter

Recevez l'actualité de Jalios : tendances, ressources et évènements

 

Je m'inscris