De la conduite du changement aux plateformes de transformation

Il était une fois un monde stable et prévisible où les projets de transformation s’élaboraient selon la règle des « 3 fois 3 » : le comité de direction se réunissait 3 jours en séminaire pour définir une vision, les experts de l’entreprise avait 3 mois pour décliner la vision en feuille de route, et les managers avaient 3 ans pour la mettre en œuvre.

Oui, mais ça c'était avant !

La révolution digitale a changé nos vies. Elle a bouleversé sans prévenir des secteurs économiques entiers, faisant des gagnants et des perdants. Elle a également modifié notre rapport au changement : aujourd’hui, le changement est continu. Plus personne ne peut sérieusement se croire à l’abri de l’émergence de nouveaux usages, de l’irruption d’un nouveau concurrent, ou tout simplement d’une transformation de son métier sous l’effet du développement de la robotisation et de l’intelligence artificielle.

Cette conscience aigüe d’un changement continu explique pourquoi la conduite du changement « à l’ancienne » ne fonctionne plus : comment adhérer à un plan sur 3 ans si je ne sais pas de quoi demain sera fait ?

Elle est aussi une fantastique opportunité de repenser les approches autour du changement émergeant. Plutôt que d’imposer une vision, nous préconisons la création de « plateformes de transformation ». Cela consiste à réunir des collaborateurs d’une même équipe ou d’un même métier pour co-construire ensemble des clés pour « tirer son épingle du jeu » dans un monde en changement permanent. Concrètement, au sein des ces plateformes, les membres partagent : des informations sur ce qui bouge dans notre contexte (nouveaux usages, nouvelles technologies...), des intuitions sur « ce que ça change pour notre entreprise / notre métier », des initiatives inspirantes et remarquables, des retours d’expérience sur des expérimentations innovantes.

Sur le plan des outils, les réseaux sociaux peuvent être un puissant allié de ces plateformes de transformation : ils permettent d’accélérer la vitesse de diffusion de l’information et d’animer les échanges de manière très libre.

social networks

Bien sûr, le lancement d’une plateforme de transformation nécessite également un minimum de travail en amont avec l’équipe de direction. Elle doit être capable notamment de partager avec les collaborateurs sa lecture de l’évolution du contexte, pour pouvoir expliquer pourquoi elle a souhaité lancer cette plateforme.

Nous avons par exemple mis en œuvre des plateformes de transformation ces dernières années chez France Télévisions : 4 ans après leur lancement, elles sont toujours actives, sans animation externe, et permettent aux membres de différentes rédactions de partager la manière dont ils réinventent leur métier de journaliste.

Rendez-vous au Jalios Digital Summit pour en savoir plus et échanger avec nous !

 

A propos de l'auteur: 

Edouard TessierEdouard Tessier est fondateur d'Anakao, société de conseil en transformation des organisations. Diplômé d’HEC, il a commencé sa vie professionnelle dans le monde de la microfinance, essentiellement en Afrique, en tant que chef de projet et secrétaire général d’une ONG. Il a ensuite rejoint le cabinet IDRH, pendant dix années où il a notamment été Directeur Associé, en charge de la practice « transformation ».


Voir aussi :

Découvrez notre newsletter

Recevez l'actualité de Jalios : tendances, ressources et évènements

 

Je m'inscris